AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 v,sdkf,skdcf,dlss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moses Balfour
PEACHY KEEN, JELLYBEAN
avatar

MESSAGES : 28
INSCRIPTION : 24/03/2012
CRÉDITS : avatar @Psychozee + @tumblr + @robert frost.
DEGREES : Critical Film Studies (1) ✩ Advanced Criminal Law (2) ✩ Zombies in Popular Media (1)

PURSUIT OF HAPPINESS
dsfds:
FACEBOOK:
NOTEBOOK:

MessageSujet: v,sdkf,skdcf,dlss   Sam 18 Aoû - 22:41

Citation :

« Giacomelli, Celso »
citation, chanson, à vous de voir.
mcavoys @tumblr. / CITATION © NOM DE L'AUTEUR.


❝ we just want to know a little more about you. ❞
-------------------------------------------------------------------
Nom, Prénom
Giacomelli est le nom de famille que Celso et sa soeur héritèrent de leur père. Cependant, suite au divorce de leurs parents, sa soeur choisit de changer pour le nom de jeune fille de sa mère. Ce ne fut pas le cas de Celso. Quant à son prénom, ce serait celui que portait son arrière grand père maternel. C'est à peu près la seule information qu'il connaît au sujet de ce parent éloigné.
Date et lieu de Naissance
Celso est né le 21 juin 1982, jour du solstice d'été, durant la nuit la plus courte de l'année, ce qu'il a toujours considérer comme un signe de chance. Il est né et a vécu pour la plus grande partie de sa vie à Rome, comme ses parents avant lui. Toutefois il a passé deux ans à Florence, ayant besoin de respirer un air nouveau durant la divorce de ses parents.
Âge
Il a fêté ses trente ans cet été.
Profession
votre réponse ici
Groupe
votre réponse ici

❝ details of your incompetence do not interest me. ❞
-------------------------------------------------------------------
Voilà le moment tant redouté. La réunion annuelle où le tyran de sous directrice vous convoque afin de vous poser quelques questions, histoire de savoir ce que vous pensez de Devotion et où en est votre évolution dans l'environnement de la mode. Nous ne vous donnons pas un nombre de ligne à respecter, mais soyez gentil, ne faites pas seulement une phrase, essayez de développer un minimum, qu'on sache ce que pense votre personnage.

Citation :
« Alors, dites moi depuis combien de temps vous travaillez pour nous? »
Cela fait maintenant deux ans et onze mois que je travaille au sein du magazine. Sans avoir l'air de compter les jours, je me revois passer les portes du bâtiment aussi clairement que si ç'avait été hier. Avant de mettre les pieds à Devotion je travaillais dans la traduction comme interprète, plus ou moins en free lance, maîtrisant aussi bien l'anglais et le français que ma langue maternelle, l'italien. Je n'aurais jamais imaginé travailler un jour dans l'événementiel, encore moins pour un magazine de mode. Lassé de mon précédent métier j'ai sauté sur l'occasion sans vraiment prendre le temps de réfléchir, non que j'éprouve le moindre regret aujourd'hui. Au contraire, je me vois mal m'essayer à autre chose. Maintenant il s'agit surtout de ne pas me faire virer.


Citation :
« Qu'est ce qui vous a poussé à choisir Devotion? »
Comme dit plus haut, je ne pensais pas un jour me voir occuper un poste dans un magazine de mode. J'avais peut être vaguement entendu parler de Devotion, sûrement par ma soeur ou pour avoir aperçu quelques vieux numéros traîner sur la table du salon, mais je n'ai jamais trouvé d'intérêt particulier à la mode, même masculine, m'étant toujours accommodé d'un vieux jean et t-shirt achetés bon marché dans quelque petite boutique de la ville. Mon apparence et style vestimentaire est d'ailleurs l'une des premières choses que j'ai du corriger en entrant à Devotion. À vrai dire c'était sans trop d'espoirs que je me suis présenté à l'entretien d'embauche, incapable d'aligner plus de trois grands noms de la mode, et de différencier X de X. J'imagine que mes compétences et mon aisance dans la communication, ainsi que dans les langues étrangères m'a valu ce job. Ou peut être tout simplement ma capacité à utiliser ces trois noms de façon judicieuse, histoire de prétendre que mes connaissances en matière de mode s'étendent un peu plus loin qu'en réalité.

Citation :

« Et sinon dans l'enceinte de Devotion, comment vous voit on? Quelqu'un de fort, de drôle, qui a une imagination débordante? Entretenez vous de bonnes relations avec vos collègues? »
Si vous désirez vraiment savoir ce que les autres pensent de moi, c'est plutôt à eux que vous devriez poser cette question. Disons que ça dépend des gens, mais si l'on me connaît ce n'est sûrement pas pour mon travail sérieux et (). Par contre je suis toujours le premier partant pour une discussion passionnée autour de la machine à café, au sujet des nouvelles chaussures d'untel ou de la promotion douteuse d'un autre. Mes collègues s'évertuent à me voir bafouiller lorsque l'on demande mon avis ou expertise en matière des dernières marques en vogue ou des derniers défilés. Mon travail me mettant en relation avec des personnes hautement placées du milieu, j'écope d'un certain respect et n'hésite pas à me vanter de quelque amitié inexistante avec X ou Y. Certains me considèrent sûrement comme (vantard) et X. J'en déduis simplement que tant qu'à travailler pour un magazine si X, je pourrai m'attendre à trouver mon café X tous les matins sur mon bureau. De plus, nombre de gens (dont moi-même au début) s'imaginant que mon métier se résume à organiser des fêtes bien arrosées, on n'hésite pas à me glisser des invits. On espère toujours qu'en contre partie je me proposerai pour donner un coup de main en ce qui concerne l'organisation, ou que je ramène quelques mannequins avec moi. Enfin, il faut dire que la perspective de travailler avec autant de représentantes de la gente féminine ne me déplaît pas.


Citation :
« Bon et bien ca suffira, je ne vois pas ce que je pourrais rajouter, j'ai prit en note tout ce que vous m'avez dit mon cher! Allez filez travailler! »


❝ what makes you think I'm not interested in fashion? ❞
-------------------------------------------------------------------

Dans cette partie, vous devrez nous faire connaître votre personnage et surtout une partie de son passé. Un deux ou trois, le nombre d'anecdotes ici n'est pas donné mais il faut tout de même faire un minimum de trente lignes. N'hésitez pas à nous faire par du caractère de votre personnage ici!

❝ A million girls boys would kill for this job. ❞
-------------------------------------------------------------------
Citation :

citation, chanson, à vous de voir.
becausemcavoys @tumblr. / CITATION © NOM DE L'AUTEUR.

Citation :
Celso est d'un naturel assez jaloux et possessif, en particularité dans ses relations, autant en amitié qu'en amour. Paradoxalement, lui-même est loin d'être connu pour sa fidélité ✣ Ses parents ont entamé une procédure de divorce quand il avait dix-huit ans. Ce fut une véritable guerre, à qui saurait mieux faire souffrir l'autre. Il s'est allié du côté de son père, lui et sa soeur ayant choisi camp opposé. Il a souffert de cette séparation et de devoir assister à telle haine entre ses parents qui, jusqu'à preuve du contraire, s'étaient toujours aimés ✣ C'est sûrement l'une des raisons pour laquelle il fuit lui-même toute relation sérieuse et engagement durable. Il préfère largement flirter avec les nouvelles stagiaires ou les mannequins qu'il croise au bureau ✣ Il n'a jamais autant soigné son apparence que depuis qu'il a mis les pieds à Devotion, mais ce n'est pas pour autant qu'il se laisserait dicter un code vestimentaire. Il a beau travailler dans le milieu de la mode, il se soucie guère des tendances quand il vient à choisir ses propres vêtements ✣ Il a du mal à comprendre l'intérêt sans fin que peuvent porter ses confrères envers ce qu'il considère être des habits comme des autres, seulement en plus ridicules. Vous le surprendrez d'ailleurs à dénoncer d'un ton mi-offensé mi-moqueur la laideur de certaines pièces haute couture que les autres considèreraient comme la huitième merveille du monde. Ce genre de comportement lui attire souvent les foudres de ses supérieurs, et les regards noirs de ses collègues. Il tâche tout de prêter une oreille aux dernières tendances et de se mettre à niveau concernant le qui-est-qui de la mode, lui évitant ainsi certaines confusions embarrassantes lors de discussions ✣ À son arrivée il imaginait que son métier consisterait à organiser cocktails sur cocktails, faire en sorte que l'alcool coule à flot et que les mannequins viennent en nombre. Il s'est depuis rendu compte que c'était un peu plus complexe et varié que ça, mais il prend son métier très à coeur, pour ne pas dire trop à coeur. Vous pouvez compter sur lui pour prévoir jusqu'au plus infime détail... Et pour exploser le budget initial ✣ Par la même occasion, si les invités sont déçus par un événement dont il aurait participé à l'organisation, il prend l'échec personnellement, et peut se montrer très susceptible à ce sujet ✣ Celso est, et a toujours plus ou moins été insomniaque, ce qui explique souvent sa mine fatiguée et étourdie au bureau, ce qui ne déteint pas pour autant sur son humeur, il est même rare de le voir se montrer volontairement désagréable pour se passer les nerfs. Son médecin lui avait prescrit des cachets mais il s'est vite rendu compte que si ça ne l'aidait pas à trouver un sommeil plus paisible, cela ne faisait que l'assommer durant la journée. Il a depuis arrêté et tant qu'à rester éveillé, préfère sortir soigner son insomnie au bar du coin. Probablement une erreur, car comme chacun peut se douter, les décisions que l'on prend à quatre heures du matin sont rarement les meilleures ✣ Il a frôlé le renvoi, cinq mois après avoir décroché le boulot. Il était à la fashion week de Milan, et a nonchalamment demandé à Giorgio Armani de lui remplir son verre, l'ayant confondu pour une sorte de majordome servant à boire ✣ Depuis il est plus ou moins sur la sellette. Autant dire qu'il est loin d'être l'employé préféré de ses supérieurs. Sans ses talents en organisation, communication et sa pratique parfaite de l'anglais et du français, il aurait sûrement été mis à la porte depuis longtemps ✣ Trilingue en italien, anglais et français, il a toujours eu une aisance dans l'apprentissage des langues étrangères. Dernièrement il s'est mis à l'étude du japonais ✣ Face à une fille il dévoile, tout sourire, un côté très charmeur, un tant soit peu viril et doté d'une confiance en soi à toute épreuve, même lorsqu'il se prend râteau sur râteau, ce qui arrive plus souvent qu'il ne le désirerait ✣ Carbure au café, plus précisément au café Mocha dont il raffole. D'une façon général, il adore tout ce qui est très sucré ✣ Consacre son dimanche matin à son jogging hebdomadaire ✣ S'il possède de grandes qualités en matière d'organisation lorsqu'il s'agit de mettre sur pied des événements, son appartement est lui un véritable champ de bataille où s'entassent piles de vêtements, livres en vrac et paperasse du boulot.

❝ you are in desperate need of Chanel. ❞
-------------------------------------------------------------------


pseudo/prénom Quokees, mais appelez moi Inès.âge Dix-sept.avatar James McAvoy.présence sur le forum 5/7 en général, la plupart du temps en début d'après midi et en soirée.un petit commentaire? Il est beau :ahou: Merci de m'avoir passé l'adresse I love you


Dépasse souvent les budgets
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darknessibecame.frbb.net
Moses Balfour
PEACHY KEEN, JELLYBEAN
avatar

MESSAGES : 28
INSCRIPTION : 24/03/2012
CRÉDITS : avatar @Psychozee + @tumblr + @robert frost.
DEGREES : Critical Film Studies (1) ✩ Advanced Criminal Law (2) ✩ Zombies in Popular Media (1)

PURSUIT OF HAPPINESS
dsfds:
FACEBOOK:
NOTEBOOK:

MessageSujet: Re: v,sdkf,skdcf,dlss   Dim 19 Aoû - 11:53

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darknessibecame.frbb.net
Moses Balfour
PEACHY KEEN, JELLYBEAN
avatar

MESSAGES : 28
INSCRIPTION : 24/03/2012
CRÉDITS : avatar @Psychozee + @tumblr + @robert frost.
DEGREES : Critical Film Studies (1) ✩ Advanced Criminal Law (2) ✩ Zombies in Popular Media (1)

PURSUIT OF HAPPINESS
dsfds:
FACEBOOK:
NOTEBOOK:

MessageSujet: e09c5a   Dim 19 Aoû - 15:59

Citation :

« Giacomelli, Celso »
With insomnia, nothing's real. Everything's far away. Everything's a copy of a copy of a copy. With insomnia, you' re never really asleep, and you're never really awake.
mcavoys @tumblr. / CITATION © NOM DE L'AUTEUR.

Un courant d'air s'engouffra par la fenêtre de la chambre laissée ouverte et vint, à la manière d'une caresse, chatouiller agréablement le visage de Celso. Il sentit un long frisson courir le long de ses veines et traverser son corps immobile. Les lumières de la rue sur les rideaux en lin dansant au vent de la fenêtre projetaient des ombres chinoises contre les murs de la chambre. Il devait être près des quatre heures. Celso écoutait avec attention le tic tac régulier des aiguilles de son réveil se répéter sans fin, sur la table de chevet à la droite de son oreiller, mais cela faisait déjà un petit moment qu'il n'avait pas vérifier l'heure. Il ne voulait pas. Cela ne faisait qu'empirer les choses, les secondes se transformaient en minutes, les minutes en heures, et le temps ne s'en écoulait que plus lentement. « Quand on souffre d’insomnie, on n’est jamais vraiment endormi et on n’est jamais vraiment éveillé » Celso connaissait bien cette fameuse citation du film Fight Club. Il n'y avait pas de meilleurs mots pour décrire la sensation qu'il éprouvait lorsqu'il se réveillait aux alentours des deux heures, impossible de trouver par la suite le sommeil. Et pourtant, c'était une sensation difficile à décrire. C'était comme si le temps se suspendait, que la terre autour de lui arrêtait de tourner mais qu'il restait éveillé, les yeux grands ouverts. Comme si le monde entier s'était soudain immobilisé, sauf lui. Dans la rue, en bas de son immeuble, régnait un silence paisible, parfois troublé par le ronflement des moteurs des voitures remontant une avenue plus haute. Il avait emménagé dans cette petite rue tranquille il y a déjà six ans, la clameur et l'animation nocturne y prenait fin avant les deux heures du matin. Le quartier s'endormait quand Celso se réveillait. Lorsqu'il décidait de se lever, il lui fallait parfois remonter plusieurs rues avant de trouver un bar à cocktails encore ouvert. C'était souvent la seule alternative à rester dans son lit, yeux grands ouverts rivés au plafond relativement bas de son appartement. Et il ne trouvait rien de plus insupportable que de rester immobile, l'esprit vide de toutes pensées, à scruter l'obscurité. C'est pour cette raison qu'il se redressa en douceur, ses muscles étant eux encore endormis. Il s'assit sur le bord du lit, ses pieds se posant sur quelques feuilles éparpillées. Il poussa un soupir, baissant les yeux sur le sol encombré de sa chambre. Il faudrait peut être songer un jour à mettre un peu d'ordre dans tout ça. Il faut dire que Celso ne passait que le strict minimum de son temps dans son appartement. Il rentrait tard le soir, après avoir avalé quelque chose au restaurant, seul ou avec des amis, et ne prenait même pas le temps de prendre un petit déjeuner au matin, préférant souvent s'arrêter acheter un scone en chemin. Son frigo était d'ailleurs probablement vide, à l'exception de quelques bouteilles d'eau et canettes se bâtant en duel. Il enfila maladroitement un t-shirt qui traînait parmi la paperasse aux pieds du lit et, après s'être relevé, entreprit de faire quelques pas en avant. C'était une nuit claire, sans nuages, la lumière de la rue couplée à celle de la lune baignait la pièce d'une pénombre doucereuse. Il était toutefois difficile de distinguer avec plus ou moins de précisions les formes sombres qui jonchaient le sol, et c'est malencontreusement que Celso marcha sur un petit objet pointu dont il n'avait aucune idée de l'identité. La surprise, plus que la douleur, lui arracha un juron, et c'est boitillant qu'il gagna la chaise de son bureau, sur le dossier de laquelle il avait déposé sa veste. Il fouilla dans les poches à tâtons et en sorti un paquet de cigarettes et le briquet noir que lui avait offert son père quand il était adolescent. Il n'avait jamais été un gros fumeur mais s'était accoutumé à en fumer une plus ou moins chaque nuit, lorsqu'il se réveillait. Le paquet et le briquet en main, il traversa la pièce dans l'autre sens, vers la fenêtre ouverte, à laquelle il vint s'accouder. La fraîcheur nocturne le fit frissonner. Il alluma sa cigarette et tira une longue bouffée, avant d'expirer longuement la fumée entre ses lèvres. Au loin les faubourgs du centre ville rayonnaient de centaines de lumières. S'il prêtait l'oreille il pouvait discerner une lointaine clameur. Apparemment il n'était pas le seul à avoir un sommeil léger. Un bruit derrière lui vint le tirer de ses contemplations. Son téléphone portable, qu'il avait laissé sur sa table de chevet, vibrait bruyamment contre le bois. Celso haussa un sourcil. Il avait beau refuser de vérifier l'heure, il pouvait se douter que ce n'était pas le genre d'heure à laquelle on reçoit des appels. Se laissant tomber, en douceur, à plat ventre sur les draps désordonnés de son lit, il tendit le bras pour saisir le téléphone. Dans l'obscurité, les lettres blanche lisant le nom de Ofelia ressortaient de façon étincelante. Étrange. Et quelque peu agaçant. Celso n'avait pas parlé à sa soeur depuis plus d'un an maintenant, et le moment semblait mal choisi de se manifester après tout ce temps. Il s'autorisa enfin à jeter un coup d'oeil à son réveil. Les aiguilles indiquaient 4h12. Un coup de fil à pareille heure ne pouvait annoncer rien de bon. Il fit glisser son pouce sur l'écran tactile de son iPhone pour décrocher. « Ofelia? » demanda t-il d'une voix pâteuse. « Celso, enfin, j'ai bien cru que tu n'allais jamais décrocher » rétorqua une voix aiguë au bout du fil. « Tu n'as pas envisagé que, peut-être, je pouvais être en train de dormir? » demanda t-il, question à laquelle lui répondit un petit rire moqueur. « Toi, dormir, à quatre heures du mat? Je te connais trop bien pour que tu me fasses le coup! » Il laissa s'écouler un court silence, ne sachant que répondre. Il avait tant de chose à lui dire, à lui demander, qu'il ne savait pas par où commencer. « Mais toi, au contraire, ça ne te ressemble pas d'être debout si tôt. Je crois en tout cas me rappeler que tu es exécrable sans tes dix heures de sommeil quotidiennes » répondit-il simplement. Nouveau rire. « Et si je le pouvais je serais sous mes couettes en ce moment même. Mais mon avion vient d'atterrir. J'ai du changer de billets au dernier moment, les seuls vols dispos étaient de nuit, bref je ne te raconte pas la galère » commença t-elle avec vivacité. Au bout du fil, Celso ne pouvait la voir, mais il se l'imaginait très bien accompagnant ses moindres paroles avec de grands gestes, comme elle aimait faire. « Rome n'a pas changée en tout cas, toujours fidèle à elle-même. Bon, j'attends un taxi là, ça ne devrait pas être trop long, je... » mais il l'interrompit soudainement. « Attends, Ofelia, tu... Tu veux dire que tu es... tu es à Rome, en ce moment même? » Il n'en croyait pas ses oreilles, un an sans donner de signe de vie, aux dernières nouvelles elle s'était installée à Turin, et la voilà débarquant à Rome du jour au lendemain. « Oui, il me semble que c'est ce que je viens de dire » répondit-elle avec impatience. « Tu ne m'as pas l'air très alerte, tu es sûr que tu es suffisamment réveillé? Parce que j'aurai besoin que tu restes debout encore une petite heure, histoire que tu puisses descendre m'ouvrir la porte en bas de ton immeuble, quand je descendrai du taxi. Au fait, ça ne te dérange pas que je squatte chez toi pendant quelques temps? »


Au shaker, pas à la cuillère, ajouta t-il tout bas, pour lui même. Il sourit, les yeux rivés sur le fond de son verre

Un peu trop jaune pour moi ---> le regardent comme s'il avait dit une ânerie. Temps de s'éclipser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darknessibecame.frbb.net
Moses Balfour
PEACHY KEEN, JELLYBEAN
avatar

MESSAGES : 28
INSCRIPTION : 24/03/2012
CRÉDITS : avatar @Psychozee + @tumblr + @robert frost.
DEGREES : Critical Film Studies (1) ✩ Advanced Criminal Law (2) ✩ Zombies in Popular Media (1)

PURSUIT OF HAPPINESS
dsfds:
FACEBOOK:
NOTEBOOK:

MessageSujet: Re: v,sdkf,skdcf,dlss   Mar 21 Aoû - 11:04

Citation :

« Giacomelli, Celso »
Don't make me feed you to one of the models.
mcavoys @tumblr. / CITATION © THE DEVIL WEARS PRADA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darknessibecame.frbb.net
Moses Balfour
PEACHY KEEN, JELLYBEAN
avatar

MESSAGES : 28
INSCRIPTION : 24/03/2012
CRÉDITS : avatar @Psychozee + @tumblr + @robert frost.
DEGREES : Critical Film Studies (1) ✩ Advanced Criminal Law (2) ✩ Zombies in Popular Media (1)

PURSUIT OF HAPPINESS
dsfds:
FACEBOOK:
NOTEBOOK:

MessageSujet: ✣ i don't speak Prada (Celso)   Mar 21 Aoû - 19:47

Citation :

Never let your heart get bored, even when
your two and two do not make four no more.

@tumblr. / LYRICS © CITIZENS!

(CARNET D'ADRESSE)
fichecontactprofil
~
CELSO GIACOMELLI, ORGANISATEUR DANS L'ÉVÉNEMENTIEL
À DÉVOTION, TRENTE ANS, CÉLIBATAIRE.

~
Ses parents ont entamé une procédure de divorce quand il avait dix-huit ans. Ce fut une véritable guerre, à qui saurait mieux faire souffrir l'autre. Il s'est allié du côté de son père, lui et sa soeur ayant choisi camp opposé. Il a souffert de cette séparation et de devoir assister à telle haine entre ses parents qui, jusqu'à preuve du contraire, s'étaient toujours aimés C'est sûrement l'une des raisons pour laquelle il fuit lui-même toute relation sérieuse et engagement durable. Il préfère largement flirter avec les nouvelles stagiaires ou les mannequins qu'il croise au bureau Il n'a jamais autant soigné son apparence que depuis qu'il a mis les pieds à Devotion, mais ce n'est pas pour autant qu'il se laisserait dicter un code vestimentaire. Il a beau travailler dans le milieu de la mode, il se soucie guère des tendances quand il vient à choisir ses propres vêtements Il a du mal à comprendre l'intérêt sans fin que peuvent porter ses confrères envers ce qu'il considère être des habits comme des autres, seulement en plus ridicules. Vous le surprendrez d'ailleurs à dénoncer d'un ton mi-offensé mi-moqueur la laideur de certaines pièces haute couture que les autres considèreraient comme la huitième merveille du monde. Ce genre de comportement lui attire souvent les foudres de ses supérieurs, et les regards noirs de ses collègues. Il tâche tout de prêter une oreille aux dernières tendances et de se mettre à niveau concernant le qui-est-qui de la mode, lui évitant ainsi certaines confusions embarrassantes lors de discussions À son arrivée il imaginait que son métier consisterait à organiser cocktails sur cocktails, faire en sorte que l'alcool coule à flot et que les mannequins viennent en nombre. Il s'est depuis rendu compte que c'était un peu plus complexe et varié que ça, mais il prend son métier très à coeur, pour ne pas dire trop à coeur. Vous pouvez compter sur lui pour prévoir jusqu'au plus infime détail... Et pour exploser le budget initial Par la même occasion, si les invités sont déçus par un événement ou une rencontre dont il aurait participé à l'organisation, il prend l'échec personnellement, et peut se montrer très susceptible à ce sujet Celso est, et a toujours plus ou moins été insomniaque, ce qui explique souvent sa mine fatiguée et étourdie au bureau. Cela ne déteint pas pour autant sur son humeur, il est même rare de le voir se montrer volontairement désagréable pour se passer les nerfs. Son médecin lui avait prescrit des cachets mais il s'est vite rendu compte que si ça ne l'aidait pas à trouver un sommeil plus paisible, cela ne faisait que l'assommer durant la journée. Il a depuis arrêté et tant qu'à rester éveillé, préfère sortir soigner son insomnie au bar du coin. Probablement une erreur, car comme chacun peut se douter, les décisions que l'on prend à quatre heures du matin sont rarement les meilleures Il a frôlé le renvoi, cinq mois après avoir décroché le boulot. Il était à la fashion week de Milan, et a nonchalamment demandé à Giorgio Armani de lui remplir son verre, l'ayant confondu pour une sorte de majordome servant à boire Depuis il est plus ou moins sur la sellette. Autant dire qu'il est loin d'être l'employé préféré de ses supérieurs. Il est particulièrement mal vu du Tyran, dont les menaces ne manquent pas de l'atteindre. Sans ses talents en organisation, communication et sa pratique parfaite de l'anglais et du français, il aurait sûrement été mis à la porte depuis longtemps Trilingue en italien, anglais et français, il a toujours eu une aisance dans l'apprentissage des langues étrangères. Dernièrement il s'est mis à l'étude du japonais Face à une fille il dévoile, tout sourire, un côté très charmeur, un tant soit peu viril et doté d'une confiance en soi à toute épreuve, même lorsqu'il se prend râteau sur râteau, ce qui arrive plus souvent qu'il ne le désirerait Carbure au café, plus précisément au café Mocha dont il raffole. D'une façon général, il adore tout ce qui est très sucré Consacre son dimanche matin à son jogging hebdomadaire S'il possède de grandes qualités en matière d'organisation lorsqu'il s'agit de son travail, son appartement est lui un véritable champ de bataille où s'entassent piles de vêtements, livres en vrac et paperasse du boulot.

EN CONSTRUCTION...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darknessibecame.frbb.net
Moses Balfour
PEACHY KEEN, JELLYBEAN
avatar

MESSAGES : 28
INSCRIPTION : 24/03/2012
CRÉDITS : avatar @Psychozee + @tumblr + @robert frost.
DEGREES : Critical Film Studies (1) ✩ Advanced Criminal Law (2) ✩ Zombies in Popular Media (1)

PURSUIT OF HAPPINESS
dsfds:
FACEBOOK:
NOTEBOOK:

MessageSujet: Re: v,sdkf,skdcf,dlss   Mar 21 Aoû - 20:41

LIEUX

ÉQUIVALENT CDI
CACHOT?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darknessibecame.frbb.net
Moses Balfour
PEACHY KEEN, JELLYBEAN
avatar

MESSAGES : 28
INSCRIPTION : 24/03/2012
CRÉDITS : avatar @Psychozee + @tumblr + @robert frost.
DEGREES : Critical Film Studies (1) ✩ Advanced Criminal Law (2) ✩ Zombies in Popular Media (1)

PURSUIT OF HAPPINESS
dsfds:
FACEBOOK:
NOTEBOOK:

MessageSujet: Re: v,sdkf,skdcf,dlss   Jeu 23 Aoû - 12:21

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darknessibecame.frbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: v,sdkf,skdcf,dlss   

Revenir en haut Aller en bas
 

v,sdkf,skdcf,dlss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E PLURIBUS ANUS :: ✩ FLASHTEST :: all the rowboats-